Grève mardi chez Proximus

Grève mardi chez Proximus

Comme annoncé hier, le personnel de Proximus va faire grève. Mardi, les employés de la plus grande entreprise de télécommunications de Belgique déposeront collectivement leurs emplois en signe de protestation contre le licenciement collectif imminent de 1.900 employés.

La grève a été annoncée par le syndicat chrétien ACV. Lundi, une réunion est prévue entre les syndicats et le Premier ministre Michel.

A lire également : Une grande action contre les logiciels malveillants fait plus de mal que de bien

Les syndicats avaient déjà soumis hier un avis de grève à l’entreprise de télécommunications. Il s’agit des employés qui réagissent émotionnellement à la décision de la direction.

A lire en complément : Achat de cartouches d’encre au Québec, pourquoi le faire en ligne ?

Proximus Laconiek

Selon Proximus-CEO, les licenciements étaient nécessaires. De fortes économies sont nécessaires dans les années à venir, et compte tenu de la stratégie #shifttodigital, la PDG Leroy veut renforcer son entreprise avec plus de profils numériques. Proximus blâme donc en partie les employés : « Parfois, il faut pousser les gens à se recycler ».

Comme alternative à ces licenciements nus, la retraite anticipée est aussi souvent citée. Néanmoins, c’est en 1999 qu’une entreprise publique autonome – alors encore Belgacom – a eu droit à une retraite anticipée. Le fait qu’il y a maintenant 20 ans de cela soulève certainement des doutes quant à la faisabilité de cette route.