La Thaïlande lance les premiers bancs d’essai pour le 5G de Huawei

La Thaïlande lance les premiers bancs d’essai pour le 5G de Huawei

Une banque d’essai Huawei 5G en Thaïlande, le plus ancien allié des Etats-Unis en Asie, serait également une première pour Huawei.

Huawei est le premier producteur mondial d’infrastructures de télécommunications et le deuxième producteur mondial de smartphones. Récemment, le géant chinois des télécommunications a été confronté à des critiques internationales croissantes. On craint, par exemple, que la Chine n’utilise l’infrastructure de Huawei comme outil d’espionnage, ce que Huawei a réfuté à plusieurs reprises.

Lire également : Y a-t-il encore un avenir pour les comprimés ?

Aussi le CFO de Huawei, Meng Wanzhou est actuellement sur le charbon chaud. Début décembre, elle a été arrêtée à Vancouver, au Canada. Après de longues délibérations, elle a été libérée sous caution. Toute cette débâcle est un nouvel épisode de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine.

FAIBLE

Lire également : Jeff Bezos, une entreprise de télécommunications par satellite, conclut un partenariat avec Télésat Canada

CETTE

BAS PLUS

La coopération thaïlandaise avec Huawei ne signifie pas que le pays ne partage pas les mêmes préoccupations en matière d’espionnage que les États-Unis. C’est ce qu’a rapporté le ministre thaïlandais de l’économie numérique, Pichet Durongkaveroj, lors du lancement.

« Nous gardons les yeux ouverts. Cependant, ce banc d’essai 5G est une période d’essai pour le pays », a-t-il déclaré à Reuters. « En attendant, nous observons et pouvons confirmer ou infirmer les allégations.