Qu’est-ce que l’intégration continue ?

Qu’est-ce que l’intégration continue ?

En génie logiciel, l’intégration continue est une méthode essentielle. Elle vise à optimiser le temps de développement d’une application sans faire l’impasse sur la qualité du code. Comme nous le verrons, l’intégration continue représente un enjeu important en développement, bien qu’elle ne soit pas la seule méthode composant le cycle de vie d’une solution logicielle.

Intégration continue : le contexte

Si l’intégration continue est plébiscitée en génie logiciel, c’est bien parce qu’elle permet de répondre à un enjeu important. De fait, par le passé, les développeurs étaient confrontés à de nombreux problèmes d‘intégration du code. Bien que faisant partie d’une même équipe, ils devaient souvent travailler séparément, avant d’intégrer les modifications à un référentiel centralisé.

Lire également : Quel Samsung acheter en 2020 ?

Par conséquent, la combinaison des changements de codes était particulièrement longue et contraignante, sans compter les bogues qui pouvaient s’étendre sur la durée. Dans ces conditions, les pertes de temps étaient considérables et il était difficile de livrer les mises à jour aux clients dans les temps. Fort heureusement, la mise en place de méthodes d’intégration continue a permis de remédier à ces contraintes qui ont longtemps caractérisé le cycle de vie du développement logiciel.

Les méthodes du cycle de vie du développement logiciel

Le cycle de vie de développement logiciel n’est rien d’autre que le processus de conception, de développement, de maintenance et de disparition d’une solution logicielle. Il s’agit des repères successifs permettant d’attester qu’un logiciel répond effectivement aux besoins pour lesquels il a été développé, et de vérifier qu’il a tenu compte du processus de développement.

Lire également : Comment acheter vos fournitures de bureau en ligne ?

Plusieurs méthodes sont utilisées dans le développement du cycle de vie d’un logiciel. Les plus connues sont :

  • les méthodes agiles,
  • la méthode Waterfall,
  • les processus de développement logiciel de validation et de vérification (modèle V).

L'intégration continue

Quels sont les principes de l’intégration continue ?

L’intégration continue est une méthode phare en génie logiciel. Il s’agit d’une pratique qui mise sur l’automatisation, afin d’intégrer rapidement les changements de codes réalisés par les développeurs intervenant sur un même projet de développement logiciel.

L’intégration continue est une bonne pratique DevOps qui facilite l’intégration des modifications dans un référentiel centralisé, en attendant la réalisation de tests automatisés. L’objectif de l’intégration continue est de s’assurer que le résultat des modifications fait avancer le cycle de développement de l’application et ne le fait pas régresser.

À cet effet, cette pratique DevOps identifie à temps les problèmes d’intégration associés au cycle de développement logiciel. Si ces problèmes sont avérés, le déploiement est suspendu et les développeurs en sont informés. En absence de problème, le code source est alors déployé en production par le serveur d’intégration.

Au regard de son principe, on peut clairement identifier les avantages associés à l’intégration continue. Elle garantit la production d’un code source de qualité. Les clients ou utilisateurs finaux sont donc satisfaits, étant donné que l’automatisation des tests a empêché que des régressions ne soient observées en production.

Par ailleurs, l’intégration continue permet aux entreprises d’optimiser les performances de leurs équipes de génie logiciel, de même que leur base de codes et leurs infrastructures. Parce qu’elle réduit la communication et les contraintes administratives associées à l’intégration du code source, l’intégration continue favorise le développement de workflows agiles. Aussi, elle élimine les dépendances organisationnelles qui ralentissaient autrefois le développement de fonctionnalités.