Le microscope et son évolution

Le microscope et son évolution

En quelques décennies, les techniques d’imagerie de l’infiniment petit ont permis d’énormes avancées dans les domaines de la biologie et de la médecine. Le microscope constitue notamment l’invention qui a permis une telle évolution dans ces domaines. Si vous ignorez l’histoire, mais aussi l’évolution de cet appareil révolutionnaire, vous êtes au bon endroit. En effet, cet article fait le point sur le microscope et son évolution.

Les spécificités d’un microscope

Par définition, le microscope est un instrument permettant d’examiner des objets trop petits pour être visible à l’œil nu. Plus encore, il s’agit d’un instrument d’optique permettant d’en observer les détails. Similaire au fonctionnement d’une loupe, le microscope est muni d’un objectif et d’un oculaire qui permet de grossir l’image.

A lire en complément : Mobile pour sénior : pourquoi choisir un modèle avec la touche SOS ?

Bien que principalement utilisés en biologie et en médecine, les microscopes ont aussi leurs usages dans le cadre de la pétrographie, mais aussi en métallographie et en métallurgie.

L’invention des premiers instruments grossissants

Les premiers verres grossissants sont apparus à la fin du XIIIe siècle. Utilisés pour la correction de la vision, il s’agissait d’un outil assez répandu. D’ailleurs, les personnes de l’époque savaient tailler et polir les lentilles, ce qui a permis l’invention du télescope, dans un premier temps.

A lire aussi : Comment se protéger contre les logiciels malveillants et les escroqueries lors de vos achats en ligne ?

L’invention du microscope est venue ensuite. Il s’agissait notamment du microscope simple qui était constitué par une seule lentille de verre. Par la suite le microscope composé qui est formé par deux groupes de lentilles est apparu à la fin du XVIe siècle.

L’invention du microscope optique

Ce n’est qu’en 1590 que le premier microscope optique fut inventé. Il s’agit notamment d’une invention attribuée aux opticiens hollandais Jansen père et fils. En effet, ils auraient construit cet instrument en composant deux lentilles convexes. En principe, l’une de ces dernières sert d’objectif grossissant et l’autre d’objectif oculaire.

Vient ensuite l’occhiolino de Galilée qui a été construit en 1609. Ce microscope se caractérise notamment par une lentille convexe et une autre concave. Il est toutefois important de noter que l’appellation « microscope » n’a été créée par Demisiano qu’en 1645.

Le microscope optique a permis d’innombrables découvertes. Celle de la cellule par Robert Hooke en 1665 en fait notamment partie. Dans son traité, en 1967, ce dernier présenta un microscope à trois lentilles en verre coulé. L’appareil était doté d’un système de mise au point et d’un système d’éclairage à condenseur.

L’évolution de la microscopie

Connu comme étant le père de la microscopie, Antoni Van Leeuwenhoek utilisa des microscopes simples pour effectuer de nombreuses observations. Il a ainsi détecté les globules blancs du sang avec ce procédé et a été l’un des premiers à décrire les bactéries et les protozoaires.

Vers la fin du XVIe siècle, le hollandais Christiaan Huygens a développé un oculaire simple disposant de deux lentilles permettant de corriger les aberrations chromatiques. Il s’agissait notamment d’une évolution considérable pour l’époque.

Il aura fallu attendre en 1831 pour que les microscopes soient perfectionnés, notamment avec la découverte du noyau cellulaire par Brown, puis de la lèpre par Hansen en 1874, de la tuberculose par Koch en 1882 et de la peste par Yersin en 1894.